Halte aux idées reçues!

Candy wool

Qui es tu?

Je m’appelle Carine et je vais avoir 45 ans cette année. Tout le monde m’appelle Candy. J’ai appris à tricoter lorsque j’étais enfant, comme beaucoup, puis  j’ai arrêté, mais ma vie a toujours été créative et bien souvent de façon autodidacte.

Comment es tu tombée dans la marmite?

J’ai toujours fait quelque chose de mes dix doigts, toujours un projet en cours, toujours quelque chose à bricoler (de la broderie, de la couture, du cartonnage, de la restauration/relooking de meubles), puis la polyarthrite a fait son apparition dans ma vie. J’ai alors du revoir mes activités parce qu’il fallait que j’occupe mes mains (non atteintes par la crise qui me touchait) et mon cerveau: je me suis remise à tricoter. Il y a 4 ans j’ai découvert Raverly,  que sorti des laines industrielles il existait un nouveau monde de laines teintes à la main. J’ai testé avec un peu de teinture au micro ondes puis je suis finalement tombée dans la marmite.

Depuis combien est ce que tu teins?

Ca fait 3 ans que je teins, que j’expérimente des choses, que je teste, que je m’amuse, 3 ans de pur bonheur et d’émerveillement à chaque fois que je sors un écheveau de mon chaudron, 3 ans que je tombe amoureuse de chaque couleur que je viens de teindre (oui, enfin, pas toutes!!), 3 ans que je partage un bout de moi dans chaque écheveau et 3 ans que j’oublie que je suis malade.

Teinture & feutrage, halte aux idées reçues

Je me souviens, lorsque j’ai commencé à vouloir teindre et que j’écumais Internet à la recherche d’informations, je lisais sans arrêt des conseils du style « il ne faut pas remuer votre laine au risque de la faire feutrer », « attention aux chocs thermiques » , etc.. Forte de ces conseils, et de ce que j’avais pu glaner comme infos à droite à gauche, je me suis lancée. J’avais trouvé une bonne affaire sur Leboncoin: des cônes de laine qui semblaient venir d’Australie (une dame qui se débarrassait). J’ai fait mes premiers essais en  tentant de respecter scrupuleusement les conseils lus sur internet, même si, grande impatiente que je suis, je passais mon temps à tenter une petite tambouille du bout de ma cuillère en bois. Puis, la grande impatiente que je suis avait du mal avec le concept « tu teins et tu vas faire autre chose…….. pendant longtemps….. genre tu vas dormir et tu regarderas tes essais demain lorsqu’ils seront froids« . Un jour, j’ai transgressé la règle, j’ai refroidi lentement mais surement mon eau de cuisson avec un filet d’eau froide. Une autre fois, ma cuillère a remué seule  à l’insu de mon plein gré le contenu de ma marmite….

Et ma laine n’a pas feutré dans les 2 cas !

J’ai renouvelé l’expérience avec de la laine achetée chez Alysse Créations. Catastrophe: ma laine s’accrochait partout, elle FEUTRAIT !! J’ai réfléchi, vérifié les qualités achetées, fait de nouveaux essais et j’ai découvert la chose suivante :  le feutrage s’était produit sur une laine « normale« , sans traitement superwash.

La fois suivante, j’ai ré acheté de la laine superwash (nom barbare qui annonce un traitement chimique dont personne ne préfère entendre parler pour ne bénéficier que de son plus grand intérêt, à savoir, une laine censée ne pas feutrer, et voire même qui plus est, passer à la machine à laver!!!) J’ai martyrisé ces pauvres laines  mais aujourd’hui, je vous dis:  « HALTE AUX IDÉES REÇUES » .

Attention toutefois: ces « conseils » ne sont applicables qu’avec de la laine superwsash, ma responsabilité ne saurait être engagée si vous réalisez ces expériences avec une laine non traitée superwash, faites toujours un test sur un échantillon au préalable.

  • Vous pouvez tourner et retourner autant que vous voulez votre laine dans votre chaudron magique. Dans certains cas, il est même conseillé de « mélanger » la laine afin que les pigments puissent se répartir correctement sur la laine (faites l’expérience vous-même, ne mélangez pas, vous aurez les pigments qui auront tendance à remonter à la surface et à se concentrer sur le dessus de votre eau et donc sur le haut de vos fibres…. le risque d’avoir de vilaines taches plus foncées si vous voulez faire de l’uni, c’est un peu loupé!)
  • Vous pouvez refroidir rapidement votre laine superwash, elle ne vous en tiendra pas rigueur (peut être vos doigts, car la laine qui vient de bouillir, c’est CHAUD!!!). Mais, en cas « d’urgence« , OUI, vous pouvez passer votre laine sous l’eau froide, elle ne mourra pas et vous pouvez respirer pendant l’opération!
  • Le refroidissement instantané n’est pas interdit, loin de là, mais vous devez apprendre à comprendre le processus de teinture aussi.  Pas besoin d’être chimiste, juste observer un peu, se documenter parfois mais surtout tester…. vous verrez par exemple, que si vous voulez obtenir une couleur foncée, vous aurez l’obligation absolue de laisser refroidir votre laine dans son bain….. ça s’appelle la teinture par épuisement.  Ce n’est pas obligatoire, juste conseillé. Votre couleur finit de se fixer en refroidissant. Si comme moi, vous n’êtes pas patient, faites ça en fin d’après midi, et laissez refroidir pendant la nuit: vous aurez la surprise le lendemain matin de retrouver votre eau claire , sans trace de teinture!
  • De même , j’ai souvent lu qu’il fallait essorer sa laine dans une serviette en foulant aux pieds afin d’y aller en douceur. Comment vous dire? Quand vous produisez pour un salon , vous n’avez ni le temps, ni la patience , ni le nombre de serviettes nécessaires pour essorer vos écheveaux. Le but étant d’éliminer un max d’eau pour que ça sèche rapidement (surtout quand il fait un temps d’hiver en plein mois de mai et que vous avez 50 écheveaux à faire sécher). Pour ma part, je me suis équipée d’une essoreuse de compétition qui essore à 2500 tours à la minute. Une fois teinte, je sors ma laine encore bouillante de mon chaudron et la met directement à essorer.

A l’unique condition qu’elle soit superwash (si vous avez un doute, abstenez vous), voici quelques idées reçues qui méritent donc qu’on leur torde le cou :

  • vous pouvez touiller la laine
  • vous pouvez refroidir rapidement la laine
  • vous pouvez essorer la laine

Et vous les copines dyeuses, avez vous d’autres principes qui finalement n’en sont pas????

Dans son prochain article, Imogene vous parlera plus en détail de ce qu’est la laine superwash.

 

9 réflexions sur “Halte aux idées reçues!”

  1. un grand merci à vous deux pour cet article super clair et sans faux semblant. M’amuser à teindre de la laine m’attire, c’est pour ça que je suis reconnaissante aux « grandes » qui partagent si sincèrement. Hâte de lire le prochain post 🙂

    1. Oooooh tu sais, je n’ai rien d’une grande! J’apprends, je me documente beaucoup, et je partage!
      Néanmoins, je suis ravie de savoir que cela t’intéresse. 🙂

    1. Attention toutefois car Candy précise bien que sa technique est uniquement utilisable avec une laine traitée superwash!
      Le prochain article aborde comme cela a été annoncé ce traitement justement.

  2. Ping : Qu'est ce qu'un traitement superwash? · Imogene - Laines teintes à la main -Big bad yarn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.