Mes pigments ne se dissolvent pas

Dans l’article précédent, je vous expliquais comment utiliser vos pigments, que cela soit pour préparer une teinture mère ou pour une utilisation immédiate en faible quantité.

Ici nous allons aborder un problème très récurent notamment chez les utilisateurs de la marque Greener Shade: certains coloris se dissolvent très mal, font des grumeaux, des « paillettes » se forment au fond du bain ou en surface et cela  affecte votre couleur en provoquant entre autre des tâches indésirables. C’est notamment le cas du Yellow Sunshine et le Orange Sunset de la marque citée ci dessus. D’après les retours que vous me faites, cela se produit également avec certains coloris des teintures RITT et DHARMA.

Dans un premier temps, je passe les pigments que je connais pour poser ces problèmes au pilon, afin d’obtenir la poudre la plus fine qu’il soit (particulièrement pour le Yellow Sunshine). Dans un second temps, j’utilise TOUJOURS une eau bouillante, c’est à dire dont la température est supérieure ou égale à 100 degrés (avec une bouilloire dont je peux régler la température de chauffe, l’opération est plutôt aisée).  De façon générale vous constaterez que les pigments , et ce peu importe leur marque ont besoin d’une eau très chaude pour se dissoudre de façon optimale.

 

qu'est ce que l’urée?

Eco toxicologie

Le LogP (ou Log Know) est une mesure de solubilité. Lorsqu’il est négatif, comme ici, cela signifie que la molécule est hydrophile et tendance à s’y dissoudre.

LogP-3,00 à 1, 54

Le logP rend  également compte de la tendance d’une molécule à s’accumuler dans les membranes biologiques des organismes vivants. S’il est élevé, le risque de bioaccumulation est important. Nous pouvons constater ici que cela n’est pas le cas de l’urée.

Lorsque des pigments sont réellement récalcitrants tels que le Yellow Sunshine, vous pouvez avoir recours à de la carbamide ou urée. L’urée naturelle fut découverte en 1773 par le pharmacien H.Rouelle elle est formée dans et par le foie lors du cycle de l’urée, à partir de l’ammoniac qui provient de la dégradation de trois acides aminés , puis elle est éliminée au niveau des reins par l’urine.  L’urée chimique est un composé solide dont les solutions aqueuses ne sont ni basiques, ni acides, incolore, mais également très soluble dans l’eau et non toxique;  découvert en 1828 par un jeune chimiste allemand: F.Wöhler. Ses utilisations sont multiples et variées: additif alimentaire, actif cosmétique, engrais , chimie industrielle (synthèse des aminoplastes) , agent de réduction des oxydes d’azote (principalement pour les véhicules à moteurs diesel, connue entre autre par le produit Adblue) etc.. Elle est généralement vendue sous forme de micro bille ou de poudre cristalline (par exemple sur le site Aroma zone).  Si l’urée humaine peut être utilisée en teinture tinctoriale, nous ne parlerons ici que de l’urée chimique.  L’urée pure n’est pas toxique, sauf ingérée en grande quantité ( ce qui de façon raisonnable n’est pas supposé arriver lorsque vous teignez). Il convient d’utiliser des gants lorsque vous la manipulez. En cas de contact avec les yeux ou la peau, elle peut provoquer des rougeurs; il faudra donc rincer abondamment à l’eau claire.

Concrètement comment cela se passe t’il? Une fois que vous avez faite une pâte avec vos pigments et une cuillère à café d’eau, vous allez préparer une solution aqueuse d’environ 30 ML en dissolvant une cuillère à soupe urée avec de l’eau bouillante. Ensuite, vous allez incorporer cette solution à votre pâte lentement afin de la délayer.

Cela étant fait, vous pouvez utiliser votre solution teinte pour teindre.

Avec quel pigments / marques / coloris rencontrez vous des problèmes de dissolution? Que faisiez vous jusque là pour résoudre ce problème?

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.