La méthode continentale (l’art de faire d’une soucoupe un plat).

Ce qui m’a conduite à rédiger cet article est de prime abord un live instagram de ma tricopine HeyPaulette! au cours duquel j’ai abordé le sujet (savoir qui tricotait de quelle façon). Les réactions que cela a entraîné m’ont choqué et peiné. Deux filles relataient qu’elle se sentent inférieures aux autres, qu’elles ne se sentent pas être « de vraies tricoteuses » lorsqu’elles voient cette vitesse, cette émulation à ce sujet car elles, elles tricotent fil à gauche, avec un petit rendement. En regard des commentaires sur ma publication instagram, elles sont bien loin d’être les seules, et c’est dommage. Non s vous tricotez à VOTRE sauce ce n’est pas grave,et non, si vous ne tricotez pas « vite » ce n’est pas grave non plus! Le tricot est un loisir, une passion, peu importe la façon dont nous le pratiquons. Personne ne devrait se sentir mal de ne pas « faire comme les autres », de ne pas « y arriver aussi vite que les autres ». Nous ne sommes ni au boulot, ni à l’école. Vous n’avez pas à avoir une « marque d’appartenance ».

La méthode continentale, késako? C’est simplement la façon de tricoter avec le fil à gauche, ayant ainsi uniquement l’aiguille droite qui « travaille » pour venir créer les mailles. Si vous êtes sur les réseaux instagram, facebook, youtube, et consort vous n’êtes surement pas passé à côté: on nous bombarde avec en ce moment: c’est « fabuleux« , c’est « fantastique« , c’est « ultra rapide » , « tout le monde s’y met  » (sauf vous) bref c’est LA méthode à acquérir, et on vous le prouve par A + B : « si vous voullez tricoter aussi vite que moi, tricotez continentale » (je caricature à peine).

Évitons les malentendus , je n’ai aucun problème avec les filles qui font des vidéos à ce sujet: cela constitue un partage de savoir, qui est positif en soit.

Ce qui l’est moins est cet effet « mouton de Panurge » hallucinant et ce qu’il peut faire ressentir aux outsider. Hier sur mon post IG j’ai visiblement fait ressentir  à quelques personnes que je pensais  » « on » nous oblige à tricoter comme ca, « on » nous met la pression« . Mon propos n’est pas de dire qu’un groupuscule de tricoteuses oblige qui que soit à faire quelque chose. La « pression » vient de l’effet de mode, non d’une personne! Une youtubeuse me  répondit à très juste titre  « il y a toujours un effet de mode, pour tout et partout« . Oui, c’est vrai. Mais ce n’est pas parce que tout le monde adopte un comportement grégaire que vous êtes obligés de faire pareil!…

Concernant la méthode en elle même, ce battage contribue à en faire tout un plat. Je vous rassure, s’est à peine une soucoupe. Très honnêtement, lorsque j’ai commencé à me pencher sur la question, j’étais limite rebutée par ce que j’en lisais / entendais : »c’est long« , « il faut s’y faire« , « c’est difficile mais tu iras beaucoup plus vite ensuite« , Une youtubeuse expliquait qu’elle a mis 3 ou 4 semaine à maîtriser le point endroit concilié à la vitesse, ..bref autant de choses qui vous font penser avant même d’avoir commencé que c’est réservé à l’élite du tricot, et qu’à moins d’être une tricoteuse acharnée vous n’y arriverait qu’après des semaines de travail. Pourquoi est ce que j’ai essayé? Je ressens régulièrement des gênes voir des douleurs dans l’auriculaire droit lorsque je tricote longtemps avec le fil à droite, puis à la longue dans l’index droit, ce qui me conduit à chercher une méthode avec laquelle je sois confortable peut importe le temps pendant lequel je tricote. J’ai testé plusieurs fois la méthode continentale, et je me retrouvais systématiquement avec mon fil qui finissait par coincer autour de mon auriculaire gauche. Patiente que je suis, j’ai jeté l’éponge (non il n’y a aucune honte à laisser tomber). Puis ca m’a repris la semaine dernière  et là j’ai compris Dieu sait comment que j’enroulais mal mon fil sur mon auriculaire! Révélation, en un jour j’ai acquis le point endroit et le second j’améliorais ma vitesse de croisière. (A l’instant ou je vous écris ce matin, je peux également dire que j’ai testé l’envers, surjet, k2tog, et yo, ca roule comme sur des roulettes).Donc, non ce n’est pas compliqué. Si je peux y arriver, vous aussi.

Est ce que cela me semble plus rapide? Oui, ca l’est. Est ce que je veux pratiquer la course à « qui tricote le plus vite/finira son encours en premier »? Merci mais non. Je répète mon sempiternel crédo « il y a assez de mon boulot n°1 pour m’emmerder « . Je suis fatiguée par cette course à « qui ira le plus vite » sur les réseaux sociaux. Je comprends tout à fait que l’on puisse avoir envie de gagner en vitesse, pour soit, pour pouvoir passer plus vite à un autre projet. Mais pour égaliser/imiter/dépasser les autres, non, cela me dépasse.

Bref, récapitulons:

  1. Comme je viens de le dire, ce n’est pas compliqué.
  2. Si vous n’y arrivez pas, ce n’est pas grave (vous tricotiez avant, donc ca ne vous empêchera pas de continuer).
  3. Si vous n’avez pas envie /  vous avez la flemme, ce n’est pas grave non plus.
  4. Si vous(n’)êtes (pas) un mouton..Ce n’est toujours pas grave.
  5. Toute nouvelle mode n’est que le retour d’une ancienne mode, plus ou moins transposée.
  6. Tricotez comme vous le sentez (bordel!!!)
  7. Il n’y a pas de « bonne » méthode.

D’un point de vue personnel, il faudra que je teste sur le long terme pour vous parler du confort. La seule chose que je remarque est un peu plus de fluidité sur les mailles envers. Certaines gagneront en rapidité, d’autre en confort, d’autres n’y gagneront rien du tout. C’est UNE méthode mais ce n’est pas LA méthode.

LA « bonne méthode » c’est la votre

Celle avec laquelle vous vous sentez à l’aise, peut importe laquelle est ce.

Peu importe ce que les autres font.

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.