Fixation de la teinture sur la laine

 Dans l’article « Préparer sa laine » nous abordions la première étape à réaliser avant de teindre réellement. Une fois votre laine préparée, vous allez pouvoir passer à l’étape de la fixation de la teinture. La première chose à comprendre est que votre fibre a besoin d’un milieu acide afin que la teinture puisse venir se fixer: on utilisera à nouveau soit de l’acide citrique, soit du vinaigre, comme pour le bain de mordançage.

Réaliser un coloris solide

La seconde chose à comprendre est que l’ordre de d’introduction des éléments va impacter directement le résultat de votre coloris final. Pour obtenir un coloris solide (soit uni), il faudra en premier lieux introduire votre laine dans une eau à température ambiante, dans laquelle vous aurez au préalable introduit vos pigments. Vous faites ensuite monter doucement votre bain à 80/90 degrés: cela va permettre aux écailles de finir de s’ouvrir afin de recevoir les pigments. A ce moment là, vous allez utiliser une pince pour lever votre écheveau, introduire votre acide, mélanger rapidement afin que l’acide se répande uniformément dans l’eau, puis ré introduire vos écheveaux. Le temps de cuisson va ensuite dépendre des pigments que vous utilisez, mais également du DOS.

Comment UTILISER
mes pigments?

Les pigments ne se dissolvent pas n’importe comment. Si vous souhaitez obtenir un coloris solide, procédez ainsi:

  • Pesez les pigments et versez les dans un récipient sec.
  • Faites bouillir de l’eau à 100 degrés. 
  • Réalisez une pâte avec les pigments et l’eau bouillante.
  • Diluez complétement votre pâte avec un complément d’eau bouillante en évitant de former des grumeaux.
  • Introduisez cette préparation dans votre marmite remplie d’eau.

Quid de la température?

Travailler à une température adéquate a une incidence réelle sur votre couleur: si la température de votre bain est trop basse, la couleur ne se fixera pas, votre bain ne s’épuisera pas. Ce qu’il faut retenir:

  • Faites monter votre bain entre 80 et 90 degrés.
  • Stabilisez la température.
  • Introduisez les pigments.
  • Laissez cuire (durée à déterminer en fonction des pigments et du DOS).
  • Laisser refroidir complétement.
  • Si vous faites bouillir votre laine, il y a de grandes chances que le mouvement généré par les remous fasse feutrer votre laine.

Réaliser un coloris semi solide

Afin d’obtenir un coloris  nuancé la technique va changer et vous pourrez procédez de plusieurs façons différentes:

  • Introduire votre acide en même temps que vos pigments puis introduire votre laine (la couleur se fixera de façon plus ou moins intense sur les différentes parties de l’écheveau).
  • Introduire votre laine dans un bain préalablement acidifié puis répartir le / les pigments à l’aide de bouteille prévues à cet effet sur différentes zones.
  • Ou encore n’immerger qu’une partie de votre écheveau.

A titre d’exemple, les écheveaux ci contre de la gamme HAPPYFEET ont été réalisés en immersion partielle et progressive avec introduction simultanée de l’acide citrique et de la teinture mère.

importance du refroidissement du bain

La troisième chose importante à comprendre lorsque l’on teint sa laine est qu’il faut impérativement laisser le bain de cuisson refroidir et revenir à température ambiante. La première raison à cela est que le refroidissement permet d’écourter le temps de cuisson: la couleur finit de se fixer à ce moment là. A défaut de penser à l’écologie, pensez à votre facture d’électricité ! La seconde raison est que si les écailles  n’ont pas fini de se refermer convenablement vous vous exposez à plusieurs problèmes: dégorgement intempestif, et feutrage de la laine. En effet, suite à votre bain de cuisson vous effectuerez un bain de rinçage à température ambiante. Si il y a une différence entre ces deux bains, la laine va subir un choc de température. A cela, vous allez créer du mouvement en la rinçant puis en la pressant pour l’essorer avant de la mettre à sécher. Hors choc de température + mouvement = écailles qui se frottent les unes aux autres, nous obtenons donc un feutrage. De la même façon si votre laine bout, les remous vont probablement être source de feutrage. Lorsque j’ai commencé à teindre, je savais que la laine pouvait feutrer, mais j’ignorais comment. Pour éviter cela j’ai donc cherché comme la feutrer ! C’est en comprenant comment obtenir le feutrage que j’ai compris comme l’éviter.

Une question?

Posez là en commentaire ou envoyez moi un mail à contact@imogene001.fr , un update de l’article sera fait dans les meilleurs délais !

Un avis contraire? Parlons en en commentaire!

1 réflexion sur “Fixation de la teinture sur la laine”

  1. Ping : Halte aux idées reçues! – Big Bad Yarn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.