Châle Morag de NCL Knits

Dans la série des articles très en retard #2, je cite: le test du châle Morag que j’ai eu le plaisir de faire pour NCL Knits. Mon tout premier test pour elle était le pull Zest of dont je vous parlais ici, pull basique texturé.

Malgré mon désamour des dead line, j’ai accepté  immédiatement le Morag lorsque j’ai reçu l’appel au test. J’avais un autre projet que je voulais impérativement finir pour mon départ au Japon mais avec sa dentelle délicate, le design m’a franchement tapé dans l’œil.

LE PATRON

Le châle est construit en triangle, avec une bande de dentelle latérale assez large; le reste du corps  du châle étant tricoté en point mousse. A l’instar du pull zest of, je suis là encore surprise par la clarté du patron. La grille de dentelle est très simple à suivre. Passé la première section qui crée la pointe en dentelle, on introduit alors une partie en point mousse. C’est assez agréable car cela permet d’alterner les débuts de rangs nécessitant un petit peu d’attention avec la fin des rangs qui  se tricotent  –eux– les yeux fermés.

Le patron est vraiment limpide: à mes yeux il ne présente aucune difficulté particulière. La dentelle se tricote uniquement sur l’endroit et les points utilisés sont simples (il s’agit d’une alternance de jetés, mailles endroits, SSK ect…). 

A mon sens ce design est tout à fait adapté aux novices qui souhaitent commencer la dentelle. La seule chose que le patron demande est  un petit peu d’attention pour commencer la grille. Si vous n’êtes pas coutumières des grilles de dentelle, sachez que cela est beaucoup plus facile et rapide à suivre que des instructions écrites dans lesquelles on peut s’égarer facilement. En quelques mots, je pense que le patron peut démystifier la vision que beaucoup de débutant(e)s peuvent avoir de la dentelle, et vous aider à commencer ce type d’ouvrage.

LES LAINES

Le patron a été  désigné pour être tricoté en fingering   Vous aurez besoin d’un métrage d’environ 800 mètres, soit deux écheveaux.

J’ai choisis d’utiliser « Dr Strangelove » en base FLUFFY. Moelleux, comme son nom l’indique il s’agit d’un fil single, gonflant et très duveteux (parfait pour les châles puisqu’ils subissent peu de frottement), tout en offrant une jolie finition de point.

laines teintes à la main

En résumé?

  • J’ai adoré tricoter ce châle et ne me suis pas ennuyée comme cela peut arriver sur certains projets.
  • J’aime beaucoup le motif ainsi que son envergure final.
  • (Je  pense  prendre goût aux tests de Nadia !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.